Les Beaux Dimanches #6

Les hôtes de la semaine : Arnaud et Mpé nouveaux mariés

Soyons honnêtes, ce « Beau Dimanche » a majoritairement eu lieu un samedi soir. Parce que de minuit à trois heures du matin, il aurait fallu rebaptiser l’activité les « Chauds Dimanches ». Samedi c’était l’anniversaire de Marie-Pier et une occasion pour tous ceux qui avaient raté son mariage dans le sud de la France de se reprendre et de louanger sa très courageuse union avec un Français. Malgré l’absence de notre Mélanie, de sa voix de porte-parole syndicale sur une ligne de piquetage et de son habitude à danser sur les tables, le Wedding Party part II a dangereusement levé. Je ne retiens aucun vin, parce que tout le monde fait la même chose dans ce genre de soirée soit : amener une bouteille qui ne provoque aucun pincement au coeur advenant le cas que a)Le soûlon de la place s’en verse un verre qui déborde, b) Matante Huguette renverse la bouteille en twerkant c) Pour la rafraichir, l’hôte l’oublie dans le congélateur.  Je retiens donc les gins tonic, avec ou sans lime, avec ou son tonic, avec ou sans gin et heureusement quelques événements marquants de notre semaine.

 

FAIT SAILLANT # 1

Comme la fois où j’ai aimé le vin à un lancement

En cette semaine de Salon du Livre de Montréal avait lieu lundi le lancement du collectif  Comme la fois où.  Un recueil de vingt-cinq histoires vraies auquel j’ai participé. Allez lire mon clin d’oeil au roman Misery de Stephen King, une mésaventure angoissante qui parle de gourmandise, d’anorexie et d’une fascination pour le vin qui tourne mal. C’est la maison d’importation Balthazard qui désaltérait gracieusement les troupes ce soir-là et j’ai apprécié le vin blanc. 

J’étais pas obligé, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’événements, de le boire vite pour oublier. La SAQ ne pourra pas dire que je snobe tous ses vins de distribution massive à prix modiques. Voici le lien vers cette excellente option pour votre prochain party en compagnie d’un soûlon ou de matante Huguettte. 

Référence du vin, ici

 

FAIT SAILLANT # 2

Retrouver son revers brossé et se régaler pas cher

Il est imposant de le préciser, Les amis réunis ne sont pas des courailleux de gratuités.  On ne veut rien devoir à personne, car notre plaisir de critiquer librement est tout aussi grand que celui de s’emballer et de propager la bonne nouvelle. Mardi, mon amie, la pétillante Dana Gordon Dry Gin, m’a invité au Ping-Pong Club, un fougueux resto/ bar/club sexy de quartier (l’ancien Royal Phoenix) où l’on mange entre autres d’excellents burgers et club sandwich à prix raisonnable (à Montréal ça fait du bien). On peut aussi y boire fancy et discuter vermouth de façon pointue pendant des heures avec les barmans/mixologues. J’ai fait plaisir à ma nostalgie en jouant au ping-pong (la table est impeccable et les raquettes toutes neuves) et à mes papilles en goûtant le chenin blanc bien gras d’un vigneron de la Loire que j’adore : Émile Hérédia.

FAIT SAILLANT # 3

Restaurant Day quelle bonne idée!

Sur le site de ce mouvement planétaire, on parle « d’un carnaval culinaire qui prend vie à travers des milliers de personnes avec comme toile de fond l’idée de partager et de se réapproprier l’espace commun ». Le prochain « Restaurant Day »  aura lieu le 21 février 2016. Samedi soir (juste avant le party de Mpé), j’ai fait un court arrêt dans une ruelle du plateau pour voir l’atomique Steve Beauséjour de l’Agence Rézin. Habillé comme Rocky qui tape sur des quartiers de boeuf, mais dans une version plus Frank & Oak, il officiait à l’extérieur, depuis 14 heures, devant sa table remplie de bouteilles. Je n’ai pas réussi à prendre une photo de lui, car il est monté sur ressort et en perpétuel mouvement. Ma découverte : les huîtres du distributeur de poissons et fruits de mer Bleu marin. Avec le Terre Silvate iodé, salé et fineherbisé c’était grandiose. À 5 degrés Celsius, mes pieds gelaient un peu, mais  ma bouche boucannais de satisfaction et j’étais extatique. Un véritable coup de fouet, un court moment qui s’est automatiquement glissé dans la petite case souvenir de bouffe inoubliable. On remet ça le 21 février prochain parce que l’inédit et le spontané, ça fait du bien.


LES CITATIONS DE LA SEMAINE

« Elle revient quand Mélanie? Me semble que c’est long. Et on ouvre quoi pour fêter son retour? »

- Benoit

« C’est qui le con qui a oublié sa bouteille de champagne dans le congélateur? »

- Mpé